Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Remède de grand-mère contre les aphtes.

23 Octobre 2012 , Rédigé par Nadia Porama Publié dans #Remèdes de grand-mère

Comme depuis quelques jours, mon aphte me fait terriblement souffrir, c'est l'occasion ou jamais de partager avec vous, un de ces si précieux remède de grand-mère.

Tout d'abord un petit rappel sur les aliments qui favorisent les aphtes : le kiwi ( dans mon cas c'est lui le méchant !!), les noix, le gruyère, les fraises, l'ananas, les tomates, les poivrons verts, certaines épices, les noisettes, les amandes, le chocolat, les abricots secs etc...

Certaines personnes y sont plus sensibles que d'autres. Les femmes sont plus touchées notamment lors de la grossesse et à la ménopause.

D'ailleurs qu'est ce qu'un aphte ? On ouvre son dico et on y trouve : Petite ulcération de la muqueuse buccale ou du larynx.

Pour prévenir les aphtes, il suffit d'éviter les aliments qui les favorisent surtout en période de stress ou de grande fatigue où nous sommes plus fragiles.

Quand l'aphte est déjà là, on peut le soulager en faisant des bains de bouche de sauge (vous pouvez en trouver notamment ici à titre indicatif : www.etal-des-epices.com ) : faire infuser des feuilles de sauge dans de l'eau bouillante pendant 10 minutes puis filtrer.

Deuxième remède de grand-mère : machouiller des feuilles de basilic frais.

Troisième remède de grand-mère : La pierre d'alun (que vous pouvez trouver en parapharmacie, dans les magasins bio ou même sur le net !). Donc mouillez-la, frottez votre doigt dessus et passez longuement sur le ou les aphtes.

N'hésitez pas à consulter un médecin si : le ou les aphtes sont très douloureux, si la douleur ne diminue pas au bout de quelques jours, si ils durent plus de 2 semaines, lorsqu'ils sont de taille importante ( > 1 cm de diamètre), lorsqu'ils sont nombreux ( > 4 en même temps.) et / ou fréquents ( > 4 fois par an), s'ils saignent ou empêchent de se nourrir, en cas de fièvre, en cas de lésions sur d'autres parties du corps.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article